Ode Maritime est un poème de Fernando Pessoa à partir duquel nous avons créé une performance théâtrale liant texte, son et vidéo.



Une fenêtre vers l'ailleurs.....

Au plateau nous sommes trois avec Margaux Borel à l’interprétation, Bruno Mathé à la création vidéo et Pablo Das Neves Bicho au son.
Cette performance d’une heure est pensée comme une traversée psychique et physique, visuelle et sonore du poème. Nous cherchons à ce que corps, son et image donnent une forme organique aux pensées d’Alvaro de Campos qui est l’un des nombreux hétéronymes de Fernando Pessoa. C’est un dandy futuriste, tourmenté, volcanique, un ingénieur exalté par le progrès qui se laisse emporter par la nostalgie de son enfance et par l’époque des grandes découvertes, celle de  » bois et de toile des voyages qui duraient des mois « .

"Seul, sur le quai désert, je regarde du côté du large."

Dans ce poème, Pessoa, en jouant avec la verve provocatrice, la sensibilité, la lucidité et l’ironie d’Alvaro de Campos, nous livre en parallèle le portrait d’un homme enfermé dans son quotidien de bureau, mais aussi celui d’un monde à l’orée du XX ème siècle, qu’il désire tout autant qu’il fuit.Seul sur un quai désert, cet homme, Alvaro de Campo, pour qui l’unique réalité est la sensation, va chercher à échapper à son quotidien par la pensée et à travers elle en convoquant à lui la mer, les marins, les pirates, leurs crimes, mais aussi ses souvenirs d’enfance.

"Fuir avec vous la civilisation ! Perdre avec vous la notion de morale!"